Doggy bag!

390 / Le Scientifil | Sofil | 08/06/2018 | 0 commentaires

Je pense qu’à peu près tous les lecteurs de cet article ont déjà entendu parler du “doggy bag”, cette pratique qui consiste à ramener chez soi les restes non consommés au restaurant.

L’idée est née afin de diminuer le gaspillage alimentaire. Car si l’on peut aisément mettre dans un tupperware les restes de pâtes quand on mange à la maison, il est moins évident de le faire au restaurant.

Et pourtant, les choses ont récemment changé. Le 21 mars dernier, un nouvel amendement a été étudié puis voté au sein de l’Assemblée Nationale (en France donc). Il a pour objectif d’obliger les restaurateurs à mettre au service des clients des contenant recyclables et/ou réutilisables afin de leur permettre d’emporter leurs restes chez eux. Cette mesure entre dans le cadre de la lutte contre le gaspillage alimentaire. Le secteur de la restauration produit en effet des « pertes de nourriture cinq fois plus élevées » que la restauration à domicile. Selon une étude de l’ADEME (Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie), la restauration subit une perte de nourriture de 27% dont 11% liés aux restes d’assiettes. On constatera qu’il reste un travail conséquent à faire en cuisine, mais certains restaurateurs sont déjà sur le qui-vive et proposent une cuisine responsable et aux déchets réduits.

Mais revenons-en à notre amendement. Il doit encore passer quelques étapes avant d’entrer en vigueur, mais un obstacle reste la mentalité française. Car si le doggy bag est commun chez nos voisins anglo-saxons, il n’en reste pas moins que certains français y sont toujours réticents par peur du ridicule très certainement. Il n’y a pourtant pas de honte à vouloir récupérer la nourriture dûment payée. Bien que les gens se lancent encore des regards intrigués quand l’un dans convives demande une boîte à restes, il ne faut pas se laisser intimider. Il est vrai que la pratique du doggy bag s’est répandue aux USA du fait que les portions proposées en assiette sont en général plus conséquentes qu’en France. Le doggy bag est aussi plus développé à l’étranger. Mais ce n’est pas une raison pour ne pas récupérer sa fin de repas en France ! Il y a peu de risque qu’un serveur ou un restaurateur vous refuse un doggy bag, souvent constitué un bout de papier aluminium. Si le manque de récipients se fait sentir, sachez que l’amendement dont je vous ai parlé précédemment devrait en partie résoudre ce problème. Et pourquoi les restaurateurs le prendraient-ils mal ? Cela montre juste que vous êtes une personne qui sait arrêter de manger quand elle n’a plus faim, qui n’aime pas le gaspillage et qui a apprécié le repas car vous ne voulez pas en gâcher une miette !

Ainsi donc, je vous souhaite une bonne journée, un bon appétit, et si vous allez au restaurant et que vous avez des restes en fin de repas, n’hésitez pas à demander un doggy bag !

https://www.lemonde.fr/planete/article/2018/04/06/bientot-des-doggy-bags-dans-tous-les-restaurants_5281820_3244.html

0 commentaires :

Connectez vous pour commenter